Les buts de la chirurgie

Normalement la chirurgie est un dernier recours quand tous les autres traitements n’ont pas réussi à abaisser la PIO. Cependant, parfois la chirurgie sera le premier choix de traitement. La décision va dépendre du type de glaucome, le degré d’atteinte du nerf optique, l’état de santé du patient et l’aisance avec laquelle le patient peut suivre un traitement médical.

Les buts de l’intervention chirurgicale sont de baisser et de stabiliser la PIO. Quand ces buts sont atteints, il y a moins de chances que le nerf optique soit atteint. Malheureusement les dommages glaucomateux sont irréparables, les fibres du nerf optique qui ont été atteints ne peuvent pas être regénérées.

Après la chirurgie il est toujours nécessaire d’avoir des suivis. Malheureusement même si la PIO est baissée et stabilisée, une progression du glaucome reste toujours possible même si les chances sont diminuées.

Les avantages

Les avantages de la chirurgie sont qu’une fois la PIO baissée et stabilisée, la prise de médicaments n’est plus toujours nécessaire. Par contre parfois il faut des chirurgies complémentaires pour atteindre ce résultat.

Les désavantages

Les désavantages d’une chirurgie sont que le patient doit consacrer beaucoup de temps aux examens préopératoires, à la chirurgie et aux examens postopératoires. Il se peut aussi que l’acuité visuelle soit temporairement réduite et même parfois d’une façon permanente. Dans des cas rares une opacification du cristallin peut se développer plus rapidement après la chirurgie. Par contre, la chirurgie du cataracte est rendue courante aujourd’hui et majoritairement sans complications.

Le problème le plus fréquent de la chirurgie est une remontée de la PIO, qui peut prendre des mois ou des années. Le patient devra parfois recommencer les médicaments ou avoir une autre chirurgie. Le pronostic est souvent très bon après une deuxième ou même troisième intervention.

Back to Top