L'iridotomie

L’humeur aqueuse est produite par le corps ciliaire dans la chambre postérieure, et s’écoule à travers la pupille vers la chambre antérieure, ensuite à travers le trabéculum et le canal de Schlemm vers la circulation sanguine. La pupille se retrouve entre la chambre postérieure et la chambre antérieure et si l’écoulement transpupillaire est perturbé, il se produit une différence de pression entre les deux chambres.

Une iridotomie est un traitement de laser qui effectue un petit trou dans l’iris, dans le but d’égaliser la pression entre les deux chambres de l’oeil. Auparavant cette procédure était réalisée par une iridectomie, une excision chirurgicale d’un morceau d’iris. L’oeil était ouvert soit à travers la cornée ou la conjonctive et la sclérotique. Avec le laser cette même procédure est effectuée sans incision à l’oeil.

On met des gouttes anesthésiantes dans l’oeil du patient et ensuite un verre de contact y est posé: le rayon laser peut maintenant être dirigé sur l’iris. Une fois bien ciblé, une ou plusieurs brèves impulsions de laser sont envoyées pour percer une petite ouverture dans l’iris. Le patient entend des courtes détonations mais ne ressent pas de douleur. À la fin du traitement, l’acuité visuelle du patient peut être temporairement réduite du au verre de contact et à la dispersion de pigment irien. L’acuité visuelle est affectée temporairement et revient normalement après quelques heures ou deux ou trois jours au plus. En raison de dépôts de pigment irien dans le trabéculum, la PIO peut temporairement augmenter après le traitement. Le patient aura toujours un rendez-vous post-laser trois ou quatre semaines après son traitement pour s’assurer que tout va bien.

Quand un patient souffre d’un glaucome aigu par fermeture d’angle, l’observation de l’intérieur de l’oeil est difficile car l’excès de liquide est poussé contre la cornée pouvant la rendre matte. Dans ce cas, on abaisse d’abord la PIO avec des médicaments et on attend que la cornée s’éclaircit avant d’effectuer l’iridotomie au laser. Dans des rares cas si elle ne s’éclaircit pas, on procède avec une iridectomie par voie chirurgicale.

 

 

 

DSC_0223
shutterstock_632890772

La trabéculoplastie sélective au laser (Laser SLT)

Le trabéculum est un complexe de filtration qui paraît comme un maillage,l’humeur aqueuse passe à travers ses minuscules pores avant de s’évacuer par le canal de Schlemm. En 2001 le traitement de laser SLT a été approuvé et mis sur le marché pour traiter le glaucome. Ce laser fonctionne à plusieurs fréquences et donc il peut émettre des rayons de basse intensité. Il cible seulement les cellules pigmentées et n’affecte pas le reste du maillage du trabéculum. Pour cette raison le SLT peut être entrepris à plusieurs reprises. Ce traitement est aussi une alternative pour ceux dont les traitements laser et médical traditionnels n’ont pas eu d’effet. La procédure est similaire à celle de la trabéculoplastie traditionnelle.

La trabéculoplastie au laser argon était le traitement laser le plus commun du glaucome à angle ouvert. Le laser argon émet des rayons à haute intensité et donc cause des petites brûlures dans les mailles du trabéculum ce qui crée plus d’ouvertures dans le trabéculum. Par contre le SLT émet des rayons plus faibles et modérés et donc ne cause pas de brûlures. Le fait qu’il est sélectif signifie qu’il cible que les cellules qui sont pigmentées. Alors au lieu de provoquer des brûlures il cause des petites réactions localisées, stimulant les mêmes voies et les cellules blanches à nettoyer le maillage. Or des pores du trabéculum sont dégagées et l’évacuation de l’humeur aqueuse se fait mieux.

Back to Top